Rechercher dans ce blog

THE AVIATION COCKTAIL

THE AVIATION COCKTAIL

 

Année : 2012
Pays : Etats-Unis
Genre : drame
Durée : 1 h 36 min.
Couleur

Réalisateur : David R. HIGGINS
Scénario : David R. HIGGINS

Acteurs principaux :
Michael HASKINS (Jack Fisher), B.J. EATON (Bob Halloran), Beau KIGER (Henry Fisher), Leah LOCKHART (Alice Fisher), Katie BEVARD (June Fisher), Connor L. BOYLE (Dale Riley), Lara ANN (Ruth Riley), Mark HANSON (Geoff Hadley)

Musique : Wilson HELMERICKS
Photographie : Mark RUTLEDGE
Producteurs : Kyle ARGANBRIGHT, David R. HIGGINS
Compagnie productrice : Pilot's Lounge

Avion :

-Stinson 108-3 Voyager, N6518M


 Notre avis :

 Le film suit la vie de trois anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, dont deux pilotes, vivant dans une ville rurale du Midwest, dans les années 50. Rappelons que l’Aviation cocktail est un cocktail créé à New-York en 1916, une époque où l’aviation devenait de plus en plus populaire.

 En 1958, dans une petite ville du Nebraska, un homme, Geoff Hadley, a kidnappé une jeune fille. Traqué, il s’est réfugié avec elle dans une grange. Le sheriff, Henry Fisher, et ses hommes lui proposent de le laisser partir en échange de la jeune fille, mais hélas, celle-ci est déjà morte. Dès qu’il sort, un des hommes, Bob Halloran, un ami d’Henry, lui tire aussitôt dessus et le blesse grièvement. Henry à appelé son frère, Jack, un pilote local, pour l’évacuer vers l’hôpital. En l’air, à la vue de Henry et Jack, Bob étouffe Geoff à mort. Personne n'en dit mot, car tous les trois sont des amis de guerre et ne se dénonceront donc pas ; d'une certaine façon, la « justice » semble même être rendue. Tout pourrait donc revenir à la normale, mais ce n'est pas le cas. Henry, Jack et Bob sont des hommes à problèmes. Le sheriff Henry est un ivrogne dont le mariage avec sa femme Aline est depuis longtemps un enfer, et lui seul le sait. Bob est un homme seul, un vendeur porte-à-porte, peu satisfait de sa vie civile, et il boit beaucoup ; il s'amuse avec Aline et couche même avec elle. Jack a mal accepté la mort d’Hadley et cela l’obsède, mais sa femme et ses enfants sont à ses côtés. Le frère de la victime, Dale Riley, a un comportement bizarre. C’est un religieux fanatique et la mort de l'assassin de sa sœur dans l'avion lui pose des problèmes. Finalement, Henry va se suicider. Quant à Bob, il va se trouver en panne d’essence sur une route déserte, au milieu d’une plaine enneigée. Il va mourir de froid dans son véhicule, en se revoyant en train de tuer la jeune fille, devant Hadley ! Plus tard, Dale, au volant de sa voiture croise une autostoppeuse, Aline…

 On comprend enfin pourquoi Bob s’est empressé de tuer Hadley, le témoin de son meurtre.

 Malgré son titre, ce film a peu de choses à voir avec l’aviation, même s’il a été produit par une compagnie appelée « Pilot’s Lounge », et qu’un des principaux personnages, Jack, est un pilote d’avion-taxi…Par contre, les trois compagnons, sont tous portés sur la bouteille et pas seulement sur les cocktails.

 Le  réalisateur s’est beaucoup attaché à reconstituer avec une grande exactitude le cadre des années 50, avec notamment de nombreux véhicules d’époque (19 voitures répertoriées dans le générique de fin…), mais malheureusement, avec un seul avion, bien que le générique de fin mentionne au moins six pilotes ayant participé au tournage (certains étant peut-être des pilotes d’hélicoptères porteurs de caméras...).

 Le tournage eut lieu en novembre 2011 dans le Colorado et le Nebraska, et, entre autres, sur le Miller Field, l’aéroport municipal de Valentine (NE).

 

Les avions du film :

Le seul avion du film que l’on voit tout au long du film, est un Stinson 108-3 Voyager « N6518M » dont on a quelques vues de la planche de bord. Il est filmé au sol, mais aussi, en vol au dessus des magnifiques paysages du Colorado et du Nebraska. Il fut construit en 1949 (c/n 108-4518) à Wayne (MI). On ne connait pas son premier propriétaire, mais en 1966, il appartenait à Allan R. Lowry d’Auburn (NY), puis, en 1973, il passa dans le Colorado qu’il ne quitta plus, aux mains de divers pilotes : Léon Mitchell de  Lakewood, George Jolly de Kit Carson en 1977, Ronald Aigner de Littelton en 1978, Steve E. Piety de Littleton en 2002. L’avion, qui était stocké, fut restauré après trois ans de travaux. En 2006, il fut mis au nom de Steve Piety, Ronald Aigner et Dennis Lacy, d’Aurora (CO). C’est ce dernier qui est le conseiller aéronautique du film et qui pilote également le Stinson.

 

En 2016, l’avion était au nom de la société fiduciaire Forrest A. Mars Trustee, de Golden (CO) et il fut vendu en février 2017 à Denver Rock Island Railroad de Commerce City (CO). Le 1er juin 2020, le Stinson fut gravement endommagé en atterrissant sur le Colorado Air and Space Port Airport, à l’est de Denver. Suite à une faute de pilotage, il passa sur le dos après avoir fait un cheval de bois. Son épave fut achetée en février 2021 par Bas Part Sales de Greeley (CO) qui vendit l’avion en pièces détachées…

 Au début du film, quand il doit atterrir près de la scène du meurtre, ce n’est pas un Stinson que l’on voit en approche, volets sortis, mais à l’évidence un Cessna, non identifiable (C-150/172 ?) vu de loin, du dessous. On voit également en arrière-plan un autre Cessna sur le tarmac de l’aéroport de Valentine

 

Christian Santoir

 * Film disponible sur YouTube

 

 


 

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes