Rechercher dans ce blog

V SEST RANO NA LETISTI

 

 V SEST RANO NA LETISTI

(A 6 heures, à l'aéroport)

 

Année : 1958
Pays : Tchécoslovaquie / URSS
Genre : comédie
Durée : 1 h 18 min.
Couleur

Réalisateur : Cenek DUBA
Scénario : Giorgi GULYA, Ota HOFMAN

Acteurs principaux :
Tomás SEDLACEK (Pepicek), Vladimir SILUYANOV (Mizha), Mark BERNES (pilote), Nikolay KRYUCHKOV (chauffeur de taxi), Miroslav HOMOLA (magicien).

Musique : Anatoli LEPIN
Compagnies productrices : Filmové studio Barrandov, Kinostudiya imeni M. Gorkogo

Avions :

  • -Douglas DC-4, HB-ILI, en arrière plan
  • -Ilyushin Il-12, idem
  • -Ilyushin Il-14, idem
  • -Lisunov Li-2P, OK-GAC, idem
  • -Tupolev Tu-104A, CCCP-Л5436- Л5437, Л5439, Л54440, Л5413

 

Notre avis : .

Cette coproduction a pour objet principal l'amitié soviéto-tchécoslovaque, mais aussi, et surtout, la célébration du 6ème Festival international de la jeunesse et des étudiants qui se tint à Moscou du 28 juillet au 11 août 1957. Plus de 34 000 étrangers venant de 131 pays se retrouvèrent à Moscou, parmi eux, 2 000 participants français (dont la moitié de communistes); c'était la délégation la plus nombreuse, mais, dans le film, on ne voit aucun drapeau français…Ce festival, placé sous le signe de « la paix et l’amitié », fut la plus grande manifestation organisée après-guerre dans le bloc communiste, par la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique et l'Union internationale des étudiants. En 1957, l’Union Soviétique était alors à un tournant de son histoire. Après la dénonciation des crimes de Staline par Khrouchtchev en 1956, le festival devint un symbole du "dégel". Quelques mois seulement après l’intervention de l’armée soviétique à Budapest qui mit fin à la Révolution hongroise, l’accueil de ces jeunes fut l’occasion pour les autorités soviétiques de présenter une image d’ouverture au monde entier.

Le matin du 28 juillet 1957, les scouts de Prague saluent leurs compatriotes qui partent à Moscou pour l'ouverture du 6e Festival mondial de la Jeunesse. Parmi eux se trouve un garçon nommé Pepicek, qui se faufile à bord du Tu-104 de l'Aeroflot. Pris d'un besoin urgent, il entre dans les toilettes mais il ne peut en sortir, la porte restant bloquée ! Lorsque sa présence est découverte, en plein vol, le commandant de bord gronde d'abord le garçon et lui promet de le renvoyer dans la soirée, mais il se reprend et lui montre le cockpit et les commandes de l'avion. Un passager avec une mallette est sur le même vol. A Moscou-Vnukovo, il oublie son bagage et, Pepicek voulant lui rendre, tente de le rattraper, mais il est déjà parti. Avec un groupe de pionniers soviétiques, Pepicek se rend dans le centre de Moscou. Là, il rencontre un garçon russe, Misha, qui l'invite d'abord chez lui, puis essaie de l'aider à retrouver le propriétaire de la mallette. Au téléphone, ils apprennent qu'il séjournait à l'hôtel Ukraine. Les garçons arrivent à l'hôtel et ouvrent accidentellement la valise, qui contient des bijoux et un pistolet. Estimant que cet homme prépare un mauvais coup, ils essaient d'en avertir un policier, mais l'homme réapparaît, saisit la mallette et part en bus, avec les participants au festival. Les garçons tentent de le suivre en taxi, mais au milieu du voyage, ils se rendent compte qu'ils n'ont pas assez d'argent, alors ils s'enfuient. Le chauffeur de taxi découvre que Pepicek est recherché. Les garçons, quant à eux, visitent Moscou aux cours de leur recherche. Ils se rendent au VDNKh (Exposition des réalisations de l'économie nationale de l'URSS.), prennent le métro, passent devant le Kremlin sur un bateau et se retrouvent enfin au Parc Gorky. Là, ils voient leur homme sur scène, qui se révèle être, en fait, un illusionniste; l'arme et les bijoux de sa mallette étaient des faux et il en a besoin pour ses tours de passe-passe. À VDNKh, ils sont retrouvés par le chauffeur de taxi qui les informe que Pepicek est recherché. Il les emmène à l'aéroport où l'équipage de d'Aeroflot attend Pepicek. Il dit au revoir au chauffeur de taxi et à Misha, qui lui donne sa casquette, et auquel Pepicek donne sa collection de timbres. Pepicek rentrera chez lui avant l'arrivée de ses parents et de son frère.

Le film présente de nombreux documentaires du 6e Festival international de la Jeunesse, à Moscou, avec les défilés des délégations, des spectacles de danse des états participants. Moscou est décoré de drapeaux plantés partout, de banderoles, de slogans pour la paix. On peut voir des plans de tous les sites touristiques; la nuit, on a droit à des feux d'artifice grandioses. Cette partie documentaire occupe la moitié du film.

Mais la vedette du film est pour nous le Tupolev Tu-104, qui apparait tout au long du film. Il fit son premier vol en juin 1955 et fut mis sur les lignes nationales, le 15 septembre 1956 et sur la première ligne internationale, vers Prague, le 12 octobre suivant. Il fut le premier avion de ligne à réaction soviétique. Notons toutefois qu'il s'agissait d'un avion très peu fiable qui connut un fort taux d'accident.

Le tournage eut lieu en partie sur les aéroports de Prague-Ruzyně et Moscou-Vnukovo d'où partaient les Tupolev Tu-104 de l'Aeroflot, pour Prague, mais aussi Londres, Budapest, Copenhague, Bruxelles...

 

Les avions du film :

Quand Pepicek se rend sur le parking de l'aéroport de Prague-Ruzyně, il passe non loin d'un Douglas DC-4-1009 de Swissair (HB-ILI, c/n 43097) qui va se garer devant le terminal. Livré en avril 1947, cet appareil fut vendu en octobre 1958 à Syrianair. Il sera détruit en septembre 1960 après avoir atterri dans le fleuve Congo, en approche de Kinshasa !

Mais le personnage principal de ce film est le Tupolev Tu-104, un avion dérivé du bombardier Tu-16, dont il a conservé le nez vitré, entre autres. Il est filmé ici sous tous les angles, de loin et de très près, au sol comme en vol, à l'atterrissage comme au décollage. On voit également l'intérieur. On a ainsi des vues du cockpit, de la cabine et même des toilettes, à double compartiment (hommes et femmes) situées tout à l'arrière du fuselage.

La cabine montrée est celle d'un des premiers Tu-104, avec 50 sièges (deux petits compartiments devant les longerons d'aile, avec 6 et 8 sièges, puis une cabine de 8 sièges derrière les longerons, et 28 sièges (quatre de front) dans la cabine arrière. Sa décoration est très kitch, de style victorien : porte-bagages en filets avec des montants en cuivre, auxquels sont accrochés des cintres, plafonniers ronds suspendus, vitrines en plexiglas avec de petits objets de collection…Le cockpit est plein de cadrans, de manettes, de contacteurs, de boutons, d'interrupteurs. Le Tu-104 se pilote à cinq, pilote, copilote, mécanicien, radio, installés dans le cockpit et le navigateur assis tout à l'avant, dans le nez vitré.

Plusieurs Tu-104 ont été filmés pour représenter le même. Ainsi Pepicek monte à bord du "CCCP-Л5437" qui devient au roulage le "CCCP-Л 5440", puis le "CCCP-Л5413" en vol, pour devenir le "CCCP-Л5436" à Moscou-Vnukovo. De retour, le soir, à Prague, il est le "CCCP-Л5439"…Tous ces Tu-104, flambant neufs, appartenaient à la flotte de l'Aeroflot basée à Moscou-Vnukovo. On ne voit pas le Tupolev Tu-104A (OK-LDB) de la compagnie tchécoslovaque CSA, livré le 12 mars 1957. La CSA n'apparaît qu'en arrière plan, avec des bimoteurs à hélice.

Le "CCCP- Л5437" (c/n 7 35 02 03) est un Tu-104A construit en juin 1957. En mai 1959, il fut converti pour embarquer 100 passagers et transféré en juin 1961, à l'Aeroflot d'Ukraine avec le matricule "CCCP-42343". Il fut loué régulièrement par le commandant de la flotte de la mer Noire, mais ne rejoignit jamais l'armée. Il fut réformé en août 1977, après vingt ans de service.

Le "CCCP-Л5440" (c/n 7 35 03 01)  est un tu-104A, construit en septembre 1957 et affecté à la flotte de Moscou-Vnukovo, puis à celle de l'Aeroflot d'Ukraine en juillet 1961, après que sa capacité d'emport de passagers ait été augmentée. En mars 1963, il était utilisé par l'Institut National de Recherche Aéronautique de l'aviation civile. Retiré du service en novembre 1977, il fut récupéré par la Marine et transformé par l'atelier de maintenance de Pushkin en Tu-104Sh2 avec le nez d'un Tu-16K, pour servir d'avion d'entraînement à la navigation. Il reçut alors le matricule CCCP-42347.

Le "CCCP-Л5413" (c/n 6 35 00 02) est un Tu-104 construit en décembre 1955, avec une cabine de 50 passagers (comme celle vue dans le film) et enregistré en mai 1956 pour la flotte de Moscou-Vnukovo. En mars 1958, il fut transféré au Centre d'Entrainement (LUTT- Lyotny Uchebno-Trenirovochny Tsentr) de l'Aeroflot de la Sibérie occidentale, à Novossibirsk, avant de retourner à Moscou en avril. En décembre 1959, il fut converti en cargo avec le matricule "CCCP-42319" et subit des essais de fatigue en 1973. En janvier 1977, il fut transféré au Ministère de l'Industrie Aéronautique de Ramenskoïe, immatriculé "CCCP-42319". Après avoir été radié en juin 1977, il servit de cellule d'instruction pour l'école aéronautique de Krivoï Rog, en Ukraine.

Le "CCCP-Л5436" (c/n 7 35 05 02) est un Tu-104 construit en mai 1957 et affecté à l'Aeroflot de Moscou-Vnukovo en juin 1957, puis à l'Aeroflot de Sibérie occidentale en février 1958. Il fut alors employé, comme le précédent, par le Centre d'Entrainement (LUTT) de Novossibirsk avec le matricule "CCCP-42342". En juillet 1959, il fut transféré à l'Aeroflot du Nord et mis en œuvre par la division de Leningrad. En décembre 1961, il fut attribué à la Marine, basé à Pushkin, sur la mer Baltique; il fut alors transformé en Tu-104Sh1, en avion d'entraînement à la navigation, par l'atelier de Pushkin, avec le nez d'un Tu-16K-10. En 1975, il subit une nouvelle conversion, avec l'installation du nez d'un Tu-22M2. Il fut ferraillé en novembre 1983.

Le "CCCP- Л5439" (c/n 7350205) est un Tu-104A construit en août 1957, avec une capacité de 70 passagers. Affecté à l'Aeroflot de Moscou-Vnukovo, sa cabine fut transformée en mars 1959 pour accueillir 100 passagers avec le nouveau matricule "CCCP-42345". En juillet 1961, il fut affecté à l'Aeroflot d'Ukraine et employé par le détachement d'Odessa. Il fut réformé en décembre 1973 pour servir à des recherches…

D'autres Tu-104 sont aperçus à Moscou, alignés sur le tarmac, dont les CCCP- Л5434, Л529, Л 4523.

Le Tu-104A "CCCP- Л5434 " (c/n 7350202) construit en mars 1957 fut affecté à l'Aeroflot de Moscou-Vnukovo en avril. En avril 1958, il était utilisé par le Centre d'Entrainement (LUTT) de Novossibirsk. En mai 1958, il fut réimmatriculé CCCP-42340, puis transféré en février 1963 au Collège Technique Aéronautique d'Irkoutsk. Il fut réformé en janvier 1965.

Le "CCCP- Л5429" (c/n 7 66 005 01) était un Tu-104A affecté en 1957 à l'Aeroflot de Sibérie orientale à Irkoutsk. Réimmatriculé "CCCP-42335" en septembre 1962, il fut accidenté en juillet 1976, au décollage, suite à un problème de surcharge. Retiré du service en août 1976, il fut radié en septembre.

Le Tu-104A  "CCCP- Л5423", fut pris en charge par l'Aeroflot de Moscou-Vnukovo en mars 1957. Dès août 1957, il fut affecté à l'Aeroflot de Sibérie occidentale et basé à Novossibirsk avec le matricule "CCCP-42329". En mai 1961, il fut transféré au Collège d'Entraînement Avancé d'Ulyanosk et en août 1961, il rejoignit l'armée de l'air, basé à Sperenberg, près de Berlin. En octobre 1995, il était sur la base de Byshav en Biélorussie, où il servait de cellule d'entraînement pour les pompiers…

Au milieu du film, les deux garçons passent devant un des deux prototypes du Tu-104 exposé devant un pavillon du VDNKh, devenu le pavillon du Cosmos, en 2005. Cet avion (CCCP- Л5400), avec   le numéro "25" sur l'avant du fuselage, avait été construit au début de 1955 à Vnukovo et fit son premier vol le 17 juin 1955, sur l'aéroport de Zhukovski. Son sort est inconnu et il aurait probablement été ferraillé en 1959.

Tous les autres avions sont principalement des avions à hélices, des bimoteurs. Après le DC-4 de Swissair vu au début du film, c'est un Ilyushin Il-14 que l'on voit en courte finale à Prague-Ruzyně. Il y a d'autres IL-14 parqués à Prague-Ruzyně, vus au début et à la fin du film. A Moscou-Vnukovo, le Tu-104 de Pepicek s'arrête non loi d'un Ilyushin-12 de la compagnie tchécoslovaque CSA.

Les autre bimoteurs aperçus à Prague sont des Lisunov Li-2 de CSA sur l'aéroport de Prague, dont le Li-2P portant le matricule "OK-GAC" (c/n 2 34 423 05), exploité par CSA d'août 1952 à octobre 1956. En 1957, il venait d'être transféré à l'armée de l'air tchécoslovaque avec le code "2305", basé à Zvolen (Slovaquie). Il fut retiré du service en 1965. A Moscou-Vnukovo, on voit également des Lisunov Li-2 appartenant à l'Aeroflot.

 

Christian Santoir

 * Film disponible sur YouTube

 

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes