Rechercher dans ce blog

RAGAN

 

  RAGAN

 

Année : 1968
Pays : Italie / Espagne
Genre : aventure
Durée : 1 h 23 min.
Couleur

Réalisateurs : José Briz MENDEZ, Luciano SACRIPANTI
Scénario : José Luis BAYONAS

Acteurs principaux :
Ty HARDIN (Lee Ragan), Antonella LUALDI (Janine Kohler), Gustavo ROJO (Velludo), Giacomo Rossi STUART (Kohler), Rossella COMO (Maria), Ricardo PALACIOS (Flower), José María CAFFAREL ("Oncle" Borrell).

Musique : Gianni DELL'ORSO, Nico FIDENCO
Photographie : Antonio MACASOLI
Producteur : Mirko PURGATORI
Compagnies productrices : Domino Films, L.M. Films

 Avions :

  • -Boeing 707-320C, N797PA, document.
  • -Douglas C-47A, s/n 42-108922

 

Notre avis :

Un ancien mercenaire, du nom de Ragan, dirige une petite compagnie charter ne possédant qu'un seul avion et qui est au bord de la faillite. Il est contacté par un certain Velludo qui lui propose 75 000 dollars. Velludo lui demande de piloter un avion lors d'une mission consistant à libérer le général Moreno, un ancien dictateur d'une île des Caraïbes. Ragan refuse le marché, mais quand il retrouve son avion totalement brûlé peu après, il est bien obligé d'accepter, d'autant que son assurance a été subitement résiliée... Après tout, Moreno est préférable à Chavez l'actuel dictateur. Lors de cette mission Ragan sera assisté par Kohler, dont l'épouse Janine, est une de ses anciennes petites amies. Ragan rencontre dans l'avion qui l'amène sur l'île de "Mataras", une certaine Maria accompagnée de son "oncle". Un peu plus tard, ils se retrouvent à l'hôtel et ont une liaison. Mais il s'avère que Marie et son oncle travaillent pout Chavez. Ils essaient d'enlever Ragan qui est sauvé par un agent de Velludo. Poursuivis par la police, Ragan, Kohler et son épouse s'enfuient en avion. Velludo découvre à Ragan son plan pour libérer Moreno, enfermé dans un camp militaire situé en zone montagneuse. Janine qui est restée très attachée à Ragan, tente de se rapprocher de lui, mais il est plus attiré  par Maria. Le jour où Ragan et l'équipe de Velludo partent pout libérer Moreno, Maria est tuée par Velludo, au grand dam de Ragan. Lors du raid, l'équipe de Ragan souffre de lourdes pertes et c'est finalement lui qui doit ramener  Moreno à l'avion. Ils décollent sous les balles et Kohler est tué. Un moteur étant en feu, ils n'ont d'autre solution que de sauter en parachute. Plus tard, le général Moreno a retrouvé sa fonction de président et Ragan touche son chèque substantiel, tout en refusant un poste dans l'aviation du nouvel état. Il a fait le job pour l'argent, sans plus. Il part avec Janine, pour une destination inconnue...

Le tournage de ce petit film hispano-italien eut lieu en partie sur la base aérienne de Salamanque (d'après le peu de choses que l'on en voit), avec la collaboration de l'armée de l'air espagnole (signalée à la fin du film) qui prêta un avion à la production.

 

Les avions du film :

Ragan se rend à "Mataras" avec un Boeing 707-321C de la Pan American (N797PA, c/n 18767) vu au décollage et à l'atterrissage, sur un extrait de documentaire. Il fut pris en charge par la Pan Am en mai 1964, avec le nom "Clipper Northwind" et vendu en avril 1975, à la compagnie Alia-Royal Jordanian Airlines (JY-AEE). Il s'écrasa le 8 mars 1975, à l'approche de l'aéroport d'Agadir.

Le principal avion du film est un Douglas C-47A Skytrain de la Fuerza Aerea Espanola (Force aérienne espagnole), portant le serial "T.3-8" qui apparaît sur sa dérive, quand Ragan décolle avec l'avion pour la première fois, de l'aéroport de Salamanque / Mataras. On le voit, en vol, dès le générique (il est alors filmé à partir d'un CASA 127 L.9 /Dornier 27, vu le bout d'aile aperçu en haut d'une image), mais il apparaît surtout dans la seconde partie du film.

Ce C-47 (s/n 42-108922, c/n 13068) avait été livré à l'USAAF en avril 1944 et affecté au 38 Bomb Wing, en 1955. En juin 1956, il fit partie du premier lot de C-47 livrés à l'armée de l'air espagnole qui en reçut 67, au total, dans le cadre de la modernisation de sa flotte. Il fut d'abord affecté à l'Ala de Transporte 35 de Madrid-Getafe, avec le code "35-122", avec lequel il apparut dans le film "Heroes del Aire" en 1958. En 1968, il appartenait à l'Escuadron 901 dépendant de l'Etat Major général, avec le code "901-8", et "Grupo EM" marqué sur le nez. On voit que ces marques, de même que les cocardes espagnoles, ont été effacées. En 1970, il dépendait de l'Escuadron 911, et en 1974, de l'Escuadron 792 de l'Académie général de l'Air de San Javier (code 792-3), chargé de l'instruction de pilotes, enfin, de l'Escuadron 745 (code 745-08), une unité de conversion sur multimoteur, basée à Matacan (Salamanque). Il fut réformé en janvier 1980 et ferraillé à Cuatro Vientos (Madrid). On a des vues de sa vraie cabine et de son cockpit.

Sur l'aéroport de "Mataras", au début du film, apparaissent en arrière plan, un North American T-6 Texan militaire, stationné à cote d'un Wassmer WA.41 Baladou civil.

 

Christian Santoir

*Film disponible sur YouTube

 

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes