Rechercher dans ce blog

DICK BARTON AT BAY

 

 DICK BARTON AT BAY

 

Pays : Grande Bretagne
Année : 1950
Genre : policier
Durée ; 1 h 38 min.
Noir et blanc

Réalisateur : Godfrey GRAYSON
Scénario : Ambrose GRAYSON, Ted KAVANAGH, Jackson BUDD, Emma TRECHMAN

Acteurs principaux :
Don STANNARD (Dick Barton), Tamara DESNI (Anna), George FORD (Snowey White), Meinhart MAUR (Serge Volkoff), Joyce LINDEN (Mary Mitchell), Percy WALSH (Professeur Mitchell).

Musique : Rupert GRAYSON, Frank SPENCER
Photographie : Stanley CLINTON
Producteur : Henry HALSTEAD
Compagnie productrice : Hammer Films

Les avions :

  • -Avro 685 York C1, G-AGOD, G-AGNM, G-AGSO, G-ABOB

 

Notre avis :

"Dick Barton at bay" est le troisieme film d'une série de trois, mettant en scène l'agent secret britannique Dick Barton, un des nombreux précurseurs de James Bond. L'objet principal du film est le fameux "rayon de la mort". Ce rayon qui permettait de descendre des avions, se retrouva dans de nombreux films, dès les années 30, comme "Air hawks" (1935), "Ghost patrol" (1936), "Sky bandits" (1940), et resta cantonné dans des films de série B, jusqu'à ce qu'il réapparaisse dans la série des James Bond, avec "James Bond 007 contre Dr No" en 1962, ou "Les diamants sont éternels" en 1971.

Le film commence par le meurtre d'un agent secret qui protège un scientifique qui a mis au point un rayon qui peut abattre un avion en plein vol. Lui et sa fille Mary sont kidnappés par un espion, Serge Volkoff, et son assistante Anna. Ils sont emmenés dans un phare côtier où Volkoff installe le rayon, car le lendemain, à l'aube, doit décoller une flotte d'avions emmenant de nombreux experts militaires parmi les plus compétents au monde. Après de multiples péripéties, Dick Barton et ses assistants ont réussi à trouver le chemin du phare et parviennent à s'y introduire. Volkoff menace de torturer Mary si son père ne lui apprend comment utiliser le rayon. Il commence par abattre un avion postal pour s'entrainer, mais dans quelques heures il y aura beaucoup plus d'avions à descendre. Barton fait alors irruption dans le phare et doit affronter les sbires de Volkoff. Le rayon est mis hors d'usage. Volkoff en tentant de s'échapper tombe du haut du phare !

Le tournage de ce film au budget très restreint n'a employé aucun avion. Les avions apparaissent néanmoins, vers la fin, sur des extraits de documentaire.

 

Les avions du film :

Le premier avion aperçu apparait sous forme d'une maquette non identifiable, vue la nuit de loin et qui explose ! Par contre au sol, l'avion est reconnaissable et c'est un De Havilland DH98 Mosquito, fort abîmé et en flamme...

Sur un aéroport non identifiable (Heathrow ?), on voit plusieurs Avro 685 York s'apprêtant à décoller. Après la guerre, cet ancien avion militaire ne transportait plus de passagers depuis octobre 1950, mais seulement du fret.

Le premier Avro 685 York C1 aperçu est "G-AGOD" (c/n 1231) de BOAC, baptisé Midlothian  et pris en charge en août 1945. En juin 1946, cet avion servit au sein du RAF Transport Command avec le serial "TS806". En juin 1951, il fut vendu à Lancashire Aircraft Corp. et effectua du transport de troupes pour l'armée, avec le serial WW576, puis WW577. Racheté en février 1955, par Skyways Ltd., il fut exporté en octobre en Iran où il fut exploité par Persian Air Services avec le matricule "EP-ADC". Il passa ensuite au Liban, chez la compagnie TMA (Trans Mediterranean Airways) (OD-ACP). Il fut détruit, au sol, à Beyrouth le 8 octobre 1958.

Le second est l'Avro 685 York C1 "G-AGNM" (c/n 1215) de la BOAC, baptisé Murchison. Il avait, lui aussi, servi au sein de la RAF avec le serial "TS890", avant d'être pris en charge par la BOAC en mars 1945. Mais en octobre 1949, il fut vendu à Eagle Aviation Ltd. Il transportera des soldats anglais en 1950-1951, avec le serial "XA192". En novembre 1952, il sera cédé à Skyways et de transportera de nouveau des troupes avec le serial "WW211". Il sera ferraillé à Stansted, en mars 1954.

Le troisième York est le "G-AGSO" (c/n 1239), baptisé Marston par la BOAC. En service dans la RAF, avec le serial "TS812", il sera livré à la BOAC, en août 1945. Comme les autres, il fit du transport pour le RAF, en 1951, avec le serial "WW476".Vendu à Skyways en décembre 1957, il sera ferraillé à Stansted, en avril 1958.

Le quatrième est le York "G-ABOB" (c/n 1229), de la BOAC, portant le nom de Milford. Dans la RAF, il porta le serial "TS804" et fut pris en charge par BOAC; en août 1945, puis par Lancashire Aircraft Corp. en juin 1951. Il fera lui aussi, du transport de troupes avec le serial "WW501". Il sera exploité pendant quelques mois en 1954, par Eagle Airways, puis vendu à Skyways en mars 1955. Il sera réformé en 1965.

En arrière plan, sous le nez du "Marston", on voit (de loin) un Douglas DC-3, vraisemblablement anglais.

On voit également atterrir un Douglas DC-4 de KLM-Royal Dutch Airlines, ayant un matricule non déchiffrable, vu la mauvaise qualité de l'image.

 Le film finit sur une formation de Boeing B-17 Flying Fortress apparaissant sur un document filmé.

 On ne sait où vont tous ces avions...

 

Christian Santoir

* Film disponible sur amazon.fr

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes