Rechercher dans ce blog

TRAVEL AIR R "MYSTERY SHIP"

 LE TRAVEL AIR R "MYSTERY SHIP"

Brillant racer, mais piètre acteur

   

En août 1929, les spectateurs des National Air Races de Cleveland purent admirer un avion totalement nouveau. Il était l’oeuvre de la Travel Air Company de Wichita (Kansas). Sa construction avait commencé en 1928 dans le plus grand secret ce qui lui avait valu le surnom de "Mystery ship" ou "Mystery S" dans la presse. Quand il atterrit à Cleveland, il fut aussitôt conduit dans un hangar et recouvert d’une bâche. Deux ingénieurs, Herb Rawdon et Walter Burnham, dessinèrent le Travel Air "R" sous la direction de Walter Beech, président et fondateur de la compagnie. Ce petit racer avec son aile basse, son capot moteur NACA, ses roues étroitement carénées, semblait fait pour la vitesse. C’était la première fois qu’un avion civil disposait d’un capotage NACA ; le modèle R introduisit également la tendance à construire des monoplans à aile basse pour les appareils militaires comme civils. Le fuselage était construit en tubes d’acier soudés et recouverts de contreplaqué comme les ailes.

  Toutes les gouvernes étaient entoilées. Avant 1929, les courses de Cleveland avaient été dominées par les pilotes et les appareils militaires, Beech et son équipe étaient déterminés à changer les choses une bonne fois pour toutes. Il y eut trois versions du modèle R : la première avec un moteur Wright R-975 de 420 chevaux (R614K), la seconde avec un moteur de six cylindres en ligne inversés (R613K), et la troisième, qui était un biplan, avec un Wright Whirlwind de 240 chevaux. Ces avions furent construits en dix semaines.

Le second Mystery ship qui nous intéresse plus particulièrement ici, le R613K, fut également découvert aux National Air Races de 1929. Il était propulsé par un moteur fabriqué par la Arthur Chevrolet Aviation Motor Corporation d’Indianapolis (Indiana), et désigné D-6, il développait 250 chevaux. Cet avion était peint en jaune avec des filets rouges ; il portait le matricule R613K et le numéro 32 pour les courses de 1929 .

Fig.1. Le NR613K en 1929 © Beech Aircraft Co.

 

Doug Davis prit la première place des avions expérimentaux avec une vitesse de 183 km/h devant le "Baby Bullet" d’Ed Hart. Clarence Clark se classa troisième dans la catégorie des huit litres de cylindrée derrière les Monocoupe de Vern Roberts et Stub Quinby. Mais le R613K ne fit pas beaucoup de courses à Cleveland son moteur ayant des problèmes de surchauffe. Il fut alors démonté et acheminé à Wichita. Le moteur Chevrolair fut renvoyé à son constructeur, à Indianapolis.

 À Wichita, un moteur Wright J-6-7 fut installé et l’avion fut vendu le 29 mai 1930 pour 12 500 $­­­­ à la célèbre aviatrice Pancho Barnes, par l’intermédiaire d’un revendeur spécialisé de Los Angeles.

 

Fig.2. L'avion au moment de sa vente à Pancho Barnes.


L’avion était toujours peint en jaune et rouge. Un anneau Townend fut installé autour du moteur, plus pour l’esthétique que pour la performance, car le Wright en étoile dégradait les lignes fines de l’appareil, contrairement au Chevrolair en ligne. Pancho fit repeindre l’avion par Travel Air, en rouge avec des bandes noires comme le R614K. En février 1931, il fut équipé d’un Wright J69 de 300 chevaux. 

 

Fig.3. Pancho Barnes devant le R613K, tel qu'il apparut dans les séries "The phantom of the air" (1933) et "Tailspin Tommy" (1934) © Pancho Barnes Enterprises, Inc.

Pancho Barnes décrocha à son bord plusieurs records de vitesse féminins ; elle participa également à des courses "cross country". L’avion disposait de deux jeux d’ailes ; des ailes courtes pour les épreuves de vitesse, des ailes longues pour les courses de distance.