Rechercher dans ce blog

MIRROR WARS : Assaut sur Air Force One

Vo. Зеркальные войны : Отражение первое 

Zerkalnye voyny. Otrazhenie pervoe
(Miroir des guerres : réflexion d'abord)



Année : 2005
Pays : Russie
Durée :1 h 49 min.
Genre : action
Couleur
Réalisateur : Vasiliy CHIGINSKIY
Scénario : Oleg KAPANETS, Alex KUSTANOVICH



Acteurs principaux :
Aleksandr EFIMOV (Alexeï Kedrov), Kseniya ALFYOROVA (Katherine Foley), Valeriy NIKOLAEV (Boris), Michael GOR (Manfred),  Malcolm Murdock (Murdock), Armand ASSANTE (York), Vladimir VINOGRADOV (Pavel Sokolov)

Musique : Alexi BELOV, David ROBBINS
Photographie : Sergey KOSLOV, Slava GURCHIN
Producteur : Oleg KAPANETS
Commpagnies productrices : Kontsern Kovsag, Kremlin Films

Aéronefs :

  • Mil Mi-8MTYu
  • Mil Mi-24PK-1
  • Mil Mi-24P
  • Sukhoi Su-27SKM, code 305 gris
  • Sukhoi Su-35UB, code 801

 

Notre avis :

"Mirror Wars: Assaut sur Air Force One" est un film d'action ou d'espionnage, vu du côté des Russes, après la fin de la guerre froide. Les agents de renseignement américains et britanniques y sont dépeints comme des alliés maladroits, bien que de confiance. Mais tous collaborent pour contrer un agent secret qui veut s'emparer d'un nouveau prototype de chasseur du constructeur Sukhoi. 

La société russe Sukhoi a développé un avion de combat de cinquième génération, le Sukhoi "Su-XX", surnommé Sabretooth, piloté par le pilote d'essai Alexeï Kedrov, depuis une base aérienne russe, située en Sibérie. Alexeï, dont le père est le concepteur du Sabretooth, est soupçonné d'être un traître en raison de son idylle avec l'écologiste américaine Catherine Foley. Alexeï ignore que Catherine n'est pas celle qu'elle prétend être et qu'elle travaille, en fait, pour le marchand d'armes londonien Dick Murdoch, un ancien agent de la CIA, dont le but est de s'emparer du Su-XX pour le revendre au plus offrant. Se faisant passer pour un agent d'assurance à Londres, il est suivi de prés par les services secrets anglais et américains. Un homme mystérieux semble également contrôler toute l'affaire. Murdoch et sa nouvelle compagne Aziza, emploient, pour arriver à leur fin, de nombreux mercenaires et agents clandestins, qui mettent en péril toute l'unité d'essais en vol. Sa famille étant menacée, le pilote Boris Korin est obligé d'aider Murdoch à voler Sabretooth. Lorsque Catherine tombe amoureuse d'Alexeï, elle est éliminée avec d'autres personnes. Murdock lance alors une attaque audacieuse contre un ancien avant-poste russe. Lorsqu'Air Force One emmène le président des Etats-Unis à Moscou, pour assister à un sommet mondial, Murdock a décidé de l'abattre, afin de créer un conflit entre la Russie et les Etats-Unis ! Le père d'Alexeï veut que son fils et Boris exhibent le Sabretooth au futur meeting de Moscou, un événement important pour l'industrie aéronautique russe, où des contrats d'exportation peuvent être négociés. C'est le Sabretooth piloté par Boris, qui doit abattre l'avion présidentiel américain, après qu'il ait drogué Alexeï. Murdock, lors d'une courte escale, fait armer le Sukhoi de missiles air-air. L'escorte de chasseurs d'Air Force One tente de descendre Sabretooth, mais Alexeï, revenu à lui, parvient à reprendre les commandes et Boris, devant la réaction des chasseurs américains, préfère s'éjecter. Alexeï utilise l'extraordinaire maniabilité de son avion  pour déjouer l'attaque américaine et sortir d'une vrille mortelle. Il veut ramener l'avion à Moscou où il sera accueilli avec joie par l'équipe de Sukhoi. Un peu plus tard, Murdoch, après avoir tué Aziza, prend le large, avec l'aide de l'homme mystérieux, alors qu'il allait être arrêté par un agent du FSB...

On ne sait pour qui travaille l'"homme mystérieux"; c'est a priori, un homme ayant un poste important au FSB ou dans le gouvernement russe... Il jouerait donc un double jeu, en voulant s'emparer de l'avion de Sukhoi, qui est protégé par le FSB et l'armée russe. Est-ce lui qui a ordonné à Murdock de provoquer un conflit entre la Russie et les USA, le vol du Sukhoi devenant accessoire ? Le titre français évoque l'attaque de l'avion présidentiel américain qui passerait ainsi pour le principal événement du scenario, mais le titre original met plutôt l'accent sur le double jeu mené par Murdock ou par l'homme mystérieux 

Ce film est en réalité rien d'autre qu'un long métrage publicitaire pour le Su-35UB, destiné au marché international des armes en plein essor, pour obtenir des contrats de plusieurs milliards de dollars dont font l'objet les avions de combat avancés. Le générique de clôture mentionne même le créateur du "personnage" principal de ce film, la firme de construction aéronautique Sukhoi. Il semblerait que les producteurs voulaient vendre le Su-35UB sur le marché américain, une version du film ayant été réalisée en Anglais. 

Le tournage eut lieu principalement sur l'aéroport de Ramesnkoje (aujourd'hui Moscou-Joukovski) destiné alors aux vols de démonstration de jets pour le public et les clients étrangers. Il eut lieu également en Crimée et à Londres. Le film reçut la collaboration de la force aérienne russe qui prêta non seulement le Sukhoi Su-35UB, mais aussi du personnel, des équipements et des installations.
Le chasseur de démonstration Su-38UB est la "star", et il a été filmé au sol et en vol, seul ou en formation rapprochée avec un autre Sukhoi. Mais on fit appel à de nombreux effets spéciaux, ainsi qu'a l'utilisation de modèles réalisés en images de synthèse

 

Les avions du film :
 

Le jet ultra secret, furtif, est un avion de combat polyvalent de la 5ème génération; c'est le "Sukhoi Su-XX", surnommé "Sabretooth" qui apparaît dès le générique. C'est en réalité un Sukhoi Su-35UB (code OTAN Flanker), un avion multirôle de la "4éme" génération. La production préféra utiliser un avion existant plutôt que de faire fabriquer une maquette grandeur réelle (comme dans "Firefox, l'arme absolue" 1985 ou "Furtif" 2005) ce qui aurait coûté beaucoup plus cher. 

Sa furtivité est, selon son concepteur dans le film, due à une peinture spéciale faite pour absorber les ondes radar, ce qui n'est pas nouveau. Mais ces revêtements sont généralement de couleur uniforme, sombre, et ne correspondent pas du tout au camouflage trois tons de bleu de l'avion du film qui porte le code "801" bleu. En outre, ses dérives strictement parallèles, ses réacteurs protubérants, et surtout, son armement porté à l'extérieur, sous les ailes, sont autant de facteurs le faisant clairement apparaître sur les écrans radar. En outre, cette furtivité ne sert à rien, même sans ses missiles sous les ailes, alors que la plupart du temps il se livre à des combats tournoyants avec un autre Sukhoi ou des avions américains; quand on est à quelques centaines de mètres de votre opposant, il vous traque à vue… 

Un seul prototype Su-35UB fut construit à la fin des années 1990. Il ressemblait au Su-30MK, une version d'exportation apparue en 1993, combinant des moteurs à poussée vectorielle avec les caractéristiques du Su-27M qui fit son premier vol en 1988 et qui était une des nombreuses versions du Su-27 qui vola pour la première fois en 1977. Modifié à partir d'une cellule de Su-30MKK (version commerciale pour la Chine), à laquelle furent ajoutés des surfaces canards, propulsé par deux réacteurs AL-31FP de 12 500 kg de poussée, mais avec des tuyères sans poussée vectorielle, le Su-35UB fit son premier vol le 7 août 2000, puis, il servit de banc d'essais pour l'avionique. C'est un avion rare sur les écrans. 

L'avion est vu du début jusqu'a la fin du film, filmé au sol et en vol, même quand  Alexeï se retrouve seul à bord, sans canopée, après que son coéquipier se soit éjecté. L'avion fut alors filmé à partir d'un Yak-40 dont on avait enlevé la porte gauche. On le voit atterrir plusieurs fois sur la piste "30" de l'aéroport de Ramsenskoye. Le Su-35UB fit également l'objet d'une maquette 3D, construite à partir d'un Su-30MKI (version indienne). 

Alors que la plupart du temps, lors de ses évolutions acrobatiques, le "Sabretooth" évolue sans aucun armement, à la fin du film, quand il va attaquer le Boeing 747 du président américain, il nous montre son impressionnant arsenal, consistant en onze missiles air-air emmenés sous les ailes : 4 R-73, en bout d'ailes, 2 R-77, 2 R-27E, 3 R-27R sous les réacteurs et le fuselage. Le commentateur du meeting de Moscou s'adresse au public : "Hey, acheteurs étrangers, cherchant à améliorer vos flottes de chasseurs, regardez à quel point notre Su-35 est absolument génial ! Son armement est bien plus important que ces Rafales et autres  Typhoons que vous envisager d'acquérir. Avons-nous mentionné que le Su-35 vous coûtera beaucoup moins cher ? Et nous ajouterons de la vodka gratuite ! Achetez nos avions ! "

Les vues du cockpit, de son tableau de bord et des différentes commandes, sont celles du véritable avion. Mais les images de son manche à balai sont celles d'un Su-27, de la place avant et de la place arrière. 

Alexeï, à la fin du film, exécute une manœuvre dite "Cobra" pour éviter un missile. Cette manœuvre consiste en une décélération dynamique lors d'un vol en palier, brièvement soutenue à un angle d’attaque de 120 °. Le pilote d'essai soviétique Viktor Pougatchev, aux commandes d'un Su-27, fut le premier pilote à effectuer un Cobra en public, avec un angle d'attaque supérieur à 90°, lors du salon aéronautique du Bourget en 1989. Mais, d'autres avions peuvent également l'exécuter comme le Rafale, le Saab 35 Draken ou les F-15, F-16 et F-18. Encore une fois, il s'agit d'une manœuvre utilisée uniquement en combat rapproché, destinée à se retrouver rapidement derrière son poursuivant… 

C'est le Sukhoi "801" qui part à l'"assaut" d'Air Force One, l'avion présidentiel américain,. C'est un des deux Boeing VC-25A (SAM 29000), réalisé en images de synthèse. Il en est de même de son escorte, deux McDonnell Douglas F-15D Eagle. Ces derniers portent sur leurs dérives, en-dessous de l'emblème du "Air Combat Command", le code "FF" du 1st Fifghter Wing, basé à Langley AFB (VA). Si les avions de l'USAF tirent trois missiles sur le Sukhoi, ce dernier n'en tire aucun, bien qu'il ait été chargé de missiles air-air Vympel R-27R, à moyenne/longue portée, sur le terrain détenu par Murdock. 

Quand Boris actionne son siège éjectable K-36D, la scène fut filmée à partir d'un avion parqué au sol, puis ses images furent modifiées numériquement pour donner l'impression qu'il volait. Par contre, quand Alexeï est vu seul à bord de l'avion sans canopée, il s'agit bien du véritable appareil volant sans doute à faible vitesse. 

L'autre Sukhoi, plus discret à l'écran, piloté par Sokolov, avec lequel se mesure Alexeï, est le Sukhoi Su-27SKM, un Su-30KI modifié en 2003, avec notamment un nouveau système d'armement. Il s'agissait du prototype d'une nouvelle version d'export. Il a le code "305" gris (c/n 36911040102) et porte un camouflage de trois tons de gris, emprunté au Su-30KI. Il appartenait au Bureau d'Etudes (OKB) de Sukhoi. C'est un monoplace, sans ailes canards. Il fit sa première apparition au MAKS-2003 (19-24 août 2003) et il sera vu en juin 2005, au Salon du Bourget, dont il sera une des vedettes. Il n'eut aucun succés commercial et seule l'Indonésie en acheta trois exemplaires. Quand il décolle, il est brièvement remplacé par un Su-34 (pourquoi ?), vu de dos, ce qui et suffisant pour remarquer son cockpit caractéristique, biplace côte à côte. 

Les autres appareils ayant participé au tournage sont des hélicoptères. 

Le premier, vu de nuit, au bout de 15 minutes de film, est un Mil Mi-24PK-1 (code "Hind") d’où descendent deux agents du KGB. Il s'agit d'une version pour les vols de nuit et tout temps. 

Lors de l'attaque d'une ancienne base soviétique prés de la frontière du "Kirghizstan",  que vient de prendre Murdock, les commandos russes arrivent avec un Mil Mi-24P (code "Hind F") (P, pour Pushka, canon; l'hélico étant équipé d'un canon de 30 mm GSh-30-2K) et un Mi-8MTYu (code "Hip"), d'où ils débarquent et que va emprunter Murdock pour prendre le large, le pilote étant resté seul à bord.
 

Le Mi-8MTYu (c/n 9 4617), spécialement équipé sur le nez d'un énorme radar destiné à récupérer les véhicules spatiaux de rentrée atmosphérique, est le seul construit, par l'Association de production scientifique russe, TsNPO "Leninets". En septembre 1998, il fut transféré à l'armée de l'air ukrainienne (code "80" rouge, puis, jaune, puis "75" jaune), Mis en œuvre par le DNVTS (Centre national d'essais scientifiques) de Kirovsokye, il fut probablement évacué de Crimée, en mai 2014 et stocké chez Aviakon, une entreprise ukrainienne de maintenance d'hélicoptères, à Konotop. Il fut remis au standard Mi-8 en 2017 par Motor Sich, une entreprise ukrainienne, de construction de moteurs.
 

Le ravitailleur avec lequel Boris, aux commandes du Su-34UB, avait rendez-vous et qui se faire descendre par un missile sol-air, est un Ilyushin Il-76 reconstitué en images de synthèse, à part son cockpit qui semble bien réel. 

Tous les autres avions du film, sont de vrais appareils aperçus au sol, en arrière plan :

  • Un Sukhoi Su-25UB, un avion d'attaque au sol, parqué à coté du Su-35UB
  • Un Antonov An-12, entraperçu derrière le Su-35UB, peu avant que Katherine se fasse tuer dans les bras d'Alexeï.

 Les autres avions (mais aussi le Su-35UB) sont vus à la fin du film, lors du 6th MAKS (International Aviation and Space Show) qui s'est tenu sur l'aéroport de Ramenskoye-Zukovsky, du 19 au 24 août 2003. L'événement a été organisé par le ministère russe de l'Industrie et du Commerce jusqu'en 2009, Le premier spectacle, Mosaeroshow-92, a eu lieu en 1992. En 1993, le meeting a été rebaptisé MAKS et a lieu tous les deux ans, les années impaires. Bien qu'il ait commencé principalement comme un événement de divertissement, le spectacle est rapidement devenu un marché où les entreprises aérospatiales russes pouvaient négocier des contrats d'exportation et les transporteurs aériens russes pouvaient nouer des contacts avec l'étranger.

Y apparaissent ainsi :

  • Un Tupolev Tu-95 et un Tupolev Tu-160, derrière des montgolfières qui s'envolent.
  • Un vieux biplan Polikarpov I-15 bis, ou plus exactement une réplique (c/n 02089).
  • Les Aermacchi MB-339 PAN de la patrouille acrobatique italienne Frecce Tricolori, en vol    
  • Les Dassault-Dornier Alpha Jet E de l'Armée de la Patrouille de France, en vol    
  • Les Sukhoi Su-27 de la patrouille acrobatique des Russian Knights, en vol
  • Un Ilyushin Il-76MD garé à côté d'un Boeing B-52H-175-BW Stratofortress.
  • L'Il-76MD (c/n 10034 01024), code "01" rouge, fut livré à l'armée de l'air soviétique en avril 1990, à Ivanovo, avec l'indicatif "76-06". Affecté au 610 TsBPiPLS, le Centre de formation aéronautique à longue distance, à Ivanovo, en mars 1997, puis, en juin 2000, au 517 Groupe de transport militaire, avec le nom de "Marshal Aviatsii Skripko". En novembre 2015, l'avion était au centre de maintenance 123-ARZ, et reçut le matricule RF-78837, en avril 2016. Cet avion serait toujours en activité.


Le Boeing B-52H-175-BW Stratofortress (c/n 464454, s/n 61-0027) porte le tail code "MT" du 5th BW  "Vulture",  basé à Minot AFB (ND). L'avion fut réformé et envoyé à  l'AMARC, le 1er janvier 2009.

Quatre avions sont parqués cote à côte :

  • Un Antonov An-26V-100, comme marqué sur l'avant du fuselage.
  • Un Antonov An-30
  • Un Antonov An-74TK-200; vu sa décoration, il doit s'agir d'un avion du Bureau d'études Antonov, immatriculé RA-74038 (c/n : 36547097933). Il fut construit en  juin 1993, à Kharkov, par la Compagnie Nationale de Construction Aéronautique. En avril 2006, il fut employé par la force aérienne libyenne pour acheminer de l'aide alimentaire au Tchad. Il se crasha vers Kousseri (Cameroun) après avoir abandonné son atterrissage à Ndjamena.
  • Un Beriev Be-12P-200 Chaika, un Be-12 construit en décembre 1968 et affecté à la Marine soviétique. Il fut converti entre août 1994 et juin 1996, en Be-12P-200, un avion expérimental pour effectuer des essais de lutte contre les incendies. Immatriculé en août 1996 "RA-00046" (c/n 8 60 13 01) au nom du Complexe Aéronautique Scientifico-Technique de l'Aviation de Taganrog, dédié à Beriev (TANTK); il portait en 1999 la marque de la compagnie turque "Doruk Air". En 2008, il fut repais par Rosimushchestvo, une agence fédérale pour la gestion des propriétés de l'Etat. En 2011, il était au nom de la compagnie russe Tsentralnaya baza. Stocké en 2011 à Tagenrog-Yuzhny, il y fut ferraillé en juin 2013.
  • Un Sukhoi Su-47 Berkut, code 01 bleu, un chasseur expérimental qui fit son  1er vol en septembre 1997, vu au décollage.
  • Un Dassault Mystère 20 Falcon, de l'Armée de l'Air, vu derrière le Su-35UB "801", au milieu de plusieurs Alpha Jet.
  • Un Transall C-160F, un avion de support de la Patrouille de France.
  • Un Sukhoi Su-30MKK, code "504" bleu, décollant à côté du Su-35U "801", un avion destiné à la République populaire de Chine.


Les autres avions sont vus (parfois difficilement) au Musée Central de la Force aérienne de Monino, dont les images sont mélangées avec celles du MAKS 2003. Ces avions sont exposés à l'extérieur et ne sont plus en état de vol :

  • Tupolev Tu-16 code "50" rouge (c/n 1880302)
  • Tupolev Tu-22A code "32" rouge (c/n 5050051)
  • Sukhoi Su-27M code "701" bleu (c/n 369110116202). Il fit son premier vol  le 28 juin 1988.
  • Mil V-12, un hélicoptère géant garé à coté du Su-27M
  • Myasishchev 3MD (c/n 0301804) code "30" rouge
  • Myasishchev M-50A, code "12" bleu
  • Ilyushin Il-28 (c/n 53005771), code "04" rouge
  • Sukhoi T-4 Sotka, code "101" rouge (c/n  6903048),


Enfin, devant l'aéroport de Moscou-Domodedovo d'où part Murdock, est exposé un Tupolev Tu-114 de l'Aeroflot immatriculé "CCCP-76464".(c/n 98413). Construit en juin 1961, il fut affecté à la ligne du Japon. Réformé, il resta à Domodedovo, d'août 1977 à  août 2006, date de son ferraillage.


Christian Santoir

 *Film disponible sur YouTube


1

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes