Rechercher dans ce blog

PYATYII OKEAN

 

PYATYII OKEAN

Vo. Пятый океан

(Cinquième océan)

 

Année : 1940
Pays : URSS
Durée : 1 h 15 min.
Genre : aventure
Noir et blanc

Réalisateur : Isidor ANNENSKY
Scénario :Aleksandr FILIMONOV

Acteurs principaux :
Andrei ABRIKOSOV (Leonti Shirokov), Pyotr ALEJNIKOV (Kovtunov), Ye. GORKUSHA (Sanya), Andrei MAKSIMOV (commissaire de l'aéroclub), Ivan NOVOSELTSEV (Kirolov), Vasili ZAJCHIKOV  (préident de l'aéroclub)

Musique : Sergei POTOTSKY
Photographie : Vladimir OKULICH
Compagnie productrice : Kiev Film studio

 

Notre avis : 

 Entre les deux guerres, l'URSS entreprit de construire une flotte aérienne rouge, tant civile que militaire. On institua une "Journée de l'aviation" et on entreprit une grande campagne de sensibilisation du peuple tendant vers cet objectif. L'aviation devint une véritable religion d'Etat. Il fallait construire des avions et former des hommes pour les piloter, mais l'aviation avait aussi pour objectif d'unifier le pays en assurant l'union (smychka) de la ville et de la campagne. L'aviation ne devait pas rester, comme dans les pays capitalistes, le sport d'une élite, mais être accessible aux ouvriers comme aux paysans. Le cinéma fut aussi mobilisé pour atteindre ce but. "Pyatyii okean", sorti avant la seconde guerre mondiale, nous montre, non pas un paysan, mais un homme des bois, un peu sauvage, qui grâce à un des nombreux aéroclubs crées partout dans ce vaste pays, va devenir un héros. Ne comprenant pas un traître mot de Russe, nous ne savons pas ce qu'est le "Cinquième océan"...Peut être, le ciel ?

 

Leonti Shirokov, un chasseur de la taïga, rêve de devenir pilote. Un mécanicien d'aviation rencontré dans une fête foraine, l'introduit auprès d'un aéroclub local. De constitution robuste, Leonti passe facilement les tests d'aptitude physique, mais la discipline n'est pas son fort. Pour les exercices de mathématiques c'est plus difficile, mais il est aidé par Sanya, la cantinière de l'aéroclub qui trouve le moyen de l'aider discrètement quand il est en difficulté. Il fait son premier vol sans problème. Leonti passe également avec succès le test de voltige, mais la commande du gouvernail ayant lâché, il casse du bois à l'atterrissage. Leonti prend toute la faute sur lui, ne voulant pas que le mécanicien soit inquiété..Il est interdit de vol et Sanya essaie de lui remonter le moral. Quand un avion est porté disparu, le commandant de l'aéroclub fait aussi appel à Leonti pour participer aux recherches. C’est lui qui retrouve l'avion, posé dans la taïga. Il a été descendu par les Japonais qui ont franchi la frontière. Leonti se pose à proximité alors que les Japonais approchent. Il évacue l'observateur qui est blessé, le pilote étant mort. Il décolle sous les balles. Cet exploit lui vaut d'être décoré de l’étoile des Héros de l'Union soviétique et son nom s'étale à la une des journaux. De retour à son petit aéroclub du début, il y est accueilli triomphalement. Un avion atterrit et c'est Sanya qui en descend. La cantinière a, elle aussi,  obtenu son brevet de pilote, ce qui la rapproche encore plus de Leonti...

 

Remarquons que ce que les Soviétiques appellent "aéroclub", est en fait une formation militaire commandée par des militaires avec des élèves en uniformes. En Russie, depuis l'époque tsariste, l'aviation fut toujours étroitement encadrée par l'Etat. En 1940, l'URSS a envahi la Pologne et, ici, l'ennemi qui rôde dans les profondeurs de la taïga, est, depuis 1937, le Japonais (reconnaissable à son uniforme). C'était avant la ratification du traité de neutralité entre l'URSS et le Japon, signé par Molotov et Matsuoka en mai 1941...

 

Les avions du film :

Ce film montre pas mal d'avions, mais tous du même type. Ce sont des Polikarpov U-2 (dont les CCCP-C197, C3947, P28**), qui étaient utilisés pour la formation primaire.  On voit un seul monoplan Yak UT-1, un petit monoplace, qualifié voltige, servant à l’entrainement avancé.

 Leonti part sur son U-2 à la recherche d’un Polikarpov P-5 (c/n 8361, CCCP-C1057), véritable avion à tout faire (bombardement, observation, transport…), posé dans une clairière.

 

Christian Santoir

 *Film disponible sur https://ok.ru/video/

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes