Rechercher dans ce blog

LE DESERT DE LA PEUR

LE DESERT DE LA PEUR
Vo. Ice cold in Alex

 

 

Année : 1958
Pays : Grande-Bretagne
Genre : guerre
Durée : 2 h 10 min.
Noir et blanc

Réalisateur : J. Lee THOMPSON
Scénario : Christopher LANDON, T.J. MORRISON

Acteurs principaux :
John MILLS (Capitaine Anson), Sylvia SYMS (l'infirmière Murdoch), Anthony QUAYLE (Capitaine van der Poel), Harry ANDREWS (M.S.M. Pugh), Diane CLARE (l'infirmière Denise Norton), Richard LEECH (Capitaine Crosbie). 

Musique : Leighton LUCAS
Photographie : Gilbert TAYLOR
Producteur : W.A. WHITTAKER
Compagnie productrice : Associated British Picture Corporation (ABPC)

Les avions :

  • - Junkers Ju 87B Stukas, document.
  • - Bristol 156 Beaufighter TT.10

 

Notre avis :

Ce film fait partie des nombreux films anglais tournés après guerre sur le dernier conflit mondial. Il se caractérise, comme les autres, par une bonne réalisation, avec une reconstitution des faits, très proche de la réalité.

Une unité britannique est attaquée par l'Afrika Korps dans le désert Libyen. Durant l'évacuation qui s'ensuit, le capitaine Anson, un officier fatigué parles combats, devenu alcoolique, le sergent Tom Pugh et deux infirmières, Diana et Denise, embarquent à bord d'une ambulance Austin, pour rejoindre, à travers le désert, les lignes britanniques, en Egypte, à "Alex" (Alexandrie). A leur départ, ils rencontrent un officier sud-africain, van der Poel, qui transporte un grand sac auquel il semble très attaché. Ils le prennent avec eux. A deux reprises le groupe rencontre des éléments motorisés allemands. Mais van der Poel, qui parle allemand, parvient à convaincre les Allemands de les laisser passer... Le sac de van der Poel suscite la suspicion. Anson et Murdoch découvrent finalement que ce sac contient un poste radio ! Ils réalisent que van der Poel est un espion allemand, mais ils décident de ne rien dire, car van der Poel, avec sa force musculaire, se rend très utile lors de leur périple. Quand ils arrivent enfin à Alexandrie, ils vont dans un bar où Anson commande une grande bière, bien fraîche. C'est alors que la police militaire, avertie par Anson, survient pour arrêter van der Poel. Etant devenu son ami et lui étant reconnaissant pour avoir sauvé, à plusieurs reprises, la vie du groupe, Anson lui annonce qu'il sera traité en prisonnier de guerre et non en tant qu'espion, s'il lui fournit sa véritable identité. Van der Poel avoue alors être le capitaine Otto Lutz, un officier de la 21ème division Panzer. Lutz, après avoir pris congé, est emmené, en ressentant un grand respect pour les Britanniques...

Le film fut tourné en Libye, l'Egypte ayant été exclue, à cause de la récente crise du canal de Suez.

Comme dans plusieurs films se passant dans le désert de Libye, pendant la seconde guerre mondiale (Cf. "Un taxi pour Tobrouk" 1960, "Tobrouk, commando pour l'enfer"1967...), les avions se font rares, se contentant, comme ici, de faire des passages rapides dans le ciel.

 

Les avions du film :

Sur des images d'archives apparaissent des Junkers Ju 87B Stukas qui se transforment en Junkers Ju.87A (train pantalonné) portant un code d'avant 1939 (TK+H*), d'une unité d'entraînement, vraisemblablement.

Au bout d' 1 h 12 min., l'ambulance Austin K2 est survolée par un Bristol 156 Beaufighter TT.10, portant des bandes noires et blanches (ou plus exactement jaunes) sous les ailes. C'est un avion du Malta Communication and Target Towing Squadron, un remorqueur de cibles de la base RAF de Ta'Qali, à Malte, qui est devenu le site du Musée de l'Aviation de Malte. Son serial "RD788" (avion construit par MAP Old Mixon Shadow Factory à Weston-super Mare) est bien visible sur l'intrados. Par contre, on ne voit pas très bien sa dérive agrandie, caractéristique du Mk.10. Ce type d'avion fut retiré du service en 1960.

 

Christian Santoir

 *Film disponible sur amazon.fr

 

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes