Rechercher dans ce blog

EDUCATING FATHER

 

EDUCATING FATHER

 

Année : 1936
Pays : Etats-Unis
Genre : comédie
Durée : 59 min.
Noir et blanc

Réalisateur : James TINLING
Scénario : Katharine KAVANAUGH, Edward T. LOWE Jr.

Acteurs principaux :
Jed PROUTY (John Jones), Shirley DEANE (Bonnie Jones), Dixie DUNBAR (Millicent), Spring BYINGTON (Mme. John Jones), Kenneth HOWELL (Jack Jones), June CARLSON (Lucy Jones).

Photographie : Daniel B. CLARK
Musique : Samuel KAYLIN
Producteur : Max GOLDEN
Compagnie productrice : Twentieth Century Fox Film Corporation

 

Avions :

  • - Focke Wulf Fw.44 Stieglitz , images d'archives
  • - Kinner Sportwing B-2, c/n 130, NC14214
  • - Porterfield 35-70, en arrière plan
  • - Stearman C-3B, c/n 110, NR4099
  • - Stearman C-3R, dans un hangar
  • - Udet U12 Flamingo  D-822, images d'archives

 

Notre avis :

Ce film est le second des dix sept films de la série "The Jones family", produite par la 20th Century Fox, entre 1936 et 1940.

Le scenario reflète son époque, l'entre deux guerres, à un moment où le transport aérien se développait rapidement et attirait de plus en plus de jeunes vers l'aviation. Cependant, les préjugés contre l'aviation restaient forts et le métier d'aviateur était encore considéré comme une activité à haut risque.

Lors de la cérémonie de remise des diplômes de fin d'études, au collège de son fils, Jack, John Jones exprime le souhait qu'il poursuive des études de pharmacie, afin qu'il puisse reprendre sa propre officine. Mais Jack voudrait plutôt devenir aviateur. Il continue néanmoins à aider son père, jusqu'au jour où il rencontre l'ami de sa sœur, Jim Courtney, qui est pilote et qui possède un avion. L'instructeur de Jack, Eddie Gordon, lui fait effectuer son premier vol solo, mais, Millicent, une jeune femme, qui a un faible pour Jack, se cache dans le second cockpit. En vol, elle s'empare des commandes et fait faire, involontairement, à l'avion toutes sortes d'acrobaties périlleuses. Jack parvient néanmoins à atterrir et, peu après, il doit promettre à son père de ne plus voler. Jones part alors avec des amis, faire une partie de pêche en montagne, après avoir refusé de prendre un appel de son banquier, Fred Humphrey. Ce dernier informe sa femme qu'une chaîne de drugstore veut louer sa pharmacie dont le bail arrive bientôt à expiration. Jack réalise qu'il faut absolument avertir son père. Il demande à Jim de lui prêter son avion, mais quand il refuse, il le met KO et s'envole vers les montagnes. Il retrouve son père et lui annonce la nouvelle. Jones n'a que quelques heures pour réagir. Malgré sa peur, il monte dans l'avion de Jack et arrive juste à temps pour signer son nouveau bail. Il demande alors à Jack s'il a déjà choisi son école de pilotage...

Comme souvent, on n'a aucune information sur la réalisation des scènes aériennes, néanmoins, le principal avion du film appartient à Paul Mantz, c'était un de ses premiers avions caméras. Or, ce film ne fait pas partie de sa filmographie.

 

Les avions du film :

L'ami de Jack vient perturber son discours au collège avec un Stearman C3B (NR4099, c/n 110), un avion de Paul Mantz qui apparut dans au moins 17 films entre 1932 et 1943. On le reconnait aussi, grâce à sa décoration (qui était rouge et blanche), ainsi qu'au bâti de montage des caméras, fixé entre les jambes du train.

Rappelons que ce Stearman était un ancien C2B, acquis en 1928 par la Speed Johnson Flying School de San Mateo (CA). Il fut vendu en novembre 1931 à United Air Services Ltd., de Burbank, la société de Paul Mantz, qui le revendra en janvier 1946, à une société d'épandage agricole californienne qui le transformera et le remotorisera pour sa nouvelle activité. L'avion sera retiré du service en 1948 et radié des registres la même année.

En l'air, le Stearman est parfois remplacé par l'Udet U12 Flamingo "D-822", d'Ernst Udet, à la silhouette fort différente ! Udet est vu sur un extrait de bande d'actualités tournée lors des  National Air Races de Cleveland (OH), en 1931. Il y a aussi un autre biplan, mais filmé de trop loin pour être bien reconnaissable.

Millicent se fait expliquer les commandes d'un superbe Kinner Sportwing B-2 (NC14214, c/n 130) tout blanc qui reste au sol. Il sera équipé plus tard, d'un capot NACA. Cet avion appartenait à l'acteur George Brent (Cf. "Les ailes de la flotte"-1939, "Le grand mensonge"-1941). Cette scène a été filmée sur le terrain de l'Alhambra airport, aperçu rapidement peu après (on reconnait son hangar hexagonal).

Plus tard, quand Jack est lâché pour son premier vol solo, avec Millicent, cachée dans un cockpit, il pilote le Stearman NR4099, qui est remplacé, quand il fait du rase-mottes sur le dos, par un Focke Wulf Fw.44 Stieglitz ! Ce dernier appareil a été filmé, lui aussi, lors des National Air Races de Cleveland, mais en 1934, quand il y avait fait une démonstration de voltige.

Il est peu probable que Jack n'ait pas tout de suite aperçu Millicent, recroquevillée dans le cockpit arrière, car c'est là qu'il aurait dû prendre place. Dans les biplans, le poste avant est celui des passagers (même s'il est équipé de double commandes). Comme sur le Travel Air, le poste avant du Stearman C3B était biplace, côte à côte.

Au début du film, au fond d'un hangar on aperçoit un Stearman C3R et devant le hangar, un Porterfield "Flyabout" 35-70, non identifiable.

 

Christian Santoir

*Film disponible sur Lovingtheclassics.com

 

Enregistrer un commentaire

Copyright © Aeromovies. Designed by OddThemes